Le spécialiste français des vêtements pour enfants Orchestra-Prémaman, en difficulté financière, a stabilisé ses ventes au premier trimestre de son exercice décalé 2019-2020, aidé par le dynamisme de son activité puériculture, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Orchestra-Prémaman avait enregistré une perte nette de 88,2 millions d'euros lors de l'exercice 2018-2019, avec un recul de 6,8 pour cent de son chiffre d'affaires à 570,8 millions d'euros. Le groupe avait également connu un recul de 0,5 pour cent de son excédent brut d'exploitation (EBE), à 2,7 millions d'euros.

La stabilité du chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre 2019/2020 (-0,5 pour cent à 139,7 millions d'euros) "témoigne d'une bonne résistance de l'activité textile sur la période (-1,3 pour cent) et de la forte progression de l'activité puériculture (+13,4 pour cent)", indique Orchestra-Prémaman.

"Cette croissance s'explique par une offre produits et un positionnement prix optimisés, le renforcement d'une équipe dédiée à l'activité à Montpellier et le renouvellement de l'offre Prémaman, marque propriétaire", ajoute-t-il. En France, le chiffre d'affaires s'établit à 84,4 millions d'euros, en recul de 1,6 pour cent "dans un contexte de marché toujours difficile".

L'activité à l'international (hors Belgique et Luxembourg en recul de 2,2 pour cent) ressort en croissance de 2,9 pour cent à 37,2 millions. "Cette bonne performance est portée par le développement rapide des activités au Maroc (+15,1 pour cent) et en Grèce (+6,7 pour cent)", assure le groupe.

Alors que le marché du vêtement est "orienté négativement", le groupe a décidé de réduire au maximum ses investissements, et de stabiliser son parc: les magasins grand format (mixtes et mégastores) continuent de représenter plus de la moitié de la surface commerciale du parc avec 146 magasins.

Orchestra-Prémaman confirme également "sa stratégie de réduction de son niveau de stock", selon le communiqué.(AFP)