Domenico Dolce et Stefano Gabbana accusés d’évasion fiscale d’impôts, ont finalement reçu la sentence du Tribunal Supremo Italiano (Cour Suprême). Le duo de créateurs italiens a été déclaré non-coupable et l’une des procéduresjudiciaires les plus importantes de la mode en Italie a été achevée.

Le frère de Domenico, Alfonso Dolce, la directrice générale de Dolce & Gabbana, Cristiana Ruella, ainsi que le directeur financier, Giuseppe Minori, tous les trois inculpés dans cette affaire et condamnés à un an et deux mois de prison, ont également été acquittés.

En avril dernier, les deux créateurs et leur comptable, Luciano Patelli, avaient de nouveau été condamnés à un an et huit mois d’emprisonnement, plus les frais légaux concernant l’omission des déclarations d’impôts.