La maison mère des marques de prêt-à-porter Sandro, Maje et Claudie Pierlot (SMCP) a annoncé mardi la signature d'un partenariat avec le géant chinois du e-commerce JD.com pour étendre sa présence en ligne dans le pays asiatique.

Le groupe, présent en Chine depuis 2013 avec 137 points de vente physiques répartis dans 23 villes, souhaite étendre sa couverture dans ce pays "où les achats en ligne sont en plein essor", explique-t-il dans un communiqué.

Cette collaboration va permettre, selon lui, "d'élargir le nombre de clients potentiels en Chine continentale" et de diversifier ses canaux de vente en ligne dans un pays où sites internet, applications mobiles et boutiques connectées lorgnent des consommateurs de plus en plus exigeants.

Le marché de la vente en ligne y est en outre très concurrentiel, avec à côté des commerçants traditionnels des acteurs comme Pinduoduo, utilisant des fonctionnalités de réseau social pour encourager les clients à s'associer entre eux afin de décrocher des prix plus avantageux.

Avec environ 400 millions d'utilisateurs, JD.com est un colosse de l'e-commerce en Chine et un concurrent de poids d'Alibaba, le numéro un du secteur dans le pays.

SMCP avait annoncé fin janvier avoir franchi la barre symbolique du milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2018, en croissance de 11,5 pour cent, tiré notamment par Maje et le marché asiatique.

Les marques Sandro et Maje ont été fondées à Paris respectivement en 1984 et en 1998 par Evelyne Chetrite et Judith Milgrom, qui continuent à en assurer la direction artistique. Pour sa part, la marque Claudie Pierlot, fondée en 1984 par Mme Claudie Pierlot, a été acquise par le groupe SMCP en 2009. (AFP)