Maxime Simoëns quitte Azzaro après quatre saisons pour rejoindre Paule Ka

Le directeur artistique, le couturier, le créateur, le designer ou quelque soit le nom dont on qualifie la personne en charge du style d’une maison de prêt-à-porter est un contractuel comme un autre. Maxime Simoëns en sait quelque chose: ce créateur français de 34 ans, qui a commencé sa carrière en fondant sa maison de couture éponyme, n’a pas hésité à se remettre en question plusieurs fois, quitte à explorer sans cesse de nouveaux horizons.

Apres avoir défilé dans le calendrier du prêt à porter féminin, après trois saisons dans le calendrier couture, le jeune homme né en 1984 dans les Hauts de France, sorti major de sa promotion à l’Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne s’est en effet dirigé vers la mode masculine avec la création en 2016 de M.X Paris: la marque dispose d’un point de vente dans le quartier du Maris rue vieille du Temple, et propose du prêt-à-porter masculin à tendance sportwear.

Fini la couture? Pas tout à fait. Fini le prêt à porter féminin? Pas du tout: le créateur a certes choisi de suspendre l’activité de sa marque de mode féminine en 2015, malgré le soutien annoncé du groupe LVMH, mais c’était pour mieux rebondir en 2017 chez Azzaro où il fut chargé des collections de haute couture et des lignes de prêt-à-porter homme et femme, sans compter l’accessoire.

Ce 11 mars, la maison Azzaro, qui présentera malgré tout une collection inédite lors de la prochaine semaine de la Haute Couture à Paris début juillet, a annoncé la fin de sa collaboration avec Maxime Simoëns. La collaboration a duré quatre saisons. Le lendemain, Paule Ka annonçait à son tour l’arrivée du créateur nordiste à la tete de son studio de création.

Première collection : printemps-été 2020

Le travail du nouveau directeur artistique de Paule Ka – 90 boutiques et 320 points de vente dans le monde - sera dévoilé en septembre prochain lors de la semaine des défilés consacrée aux collections printemps-été 2020. Fondée en 1988 par Serge Cajfinger, lui aussi originaire du Nord de la France, la maison Paule Ka connait des remous depuis la revente par son fondateur à Change Capital, fonds créé par Luc Vandevelde, ancien PDG de Carrefour. Le Fond a en effet cédé assez rapidement la majorité du capital à l’homme d’affaire brestois Xavier Marie (Maisons du Monde), provoquant dans la foulée le départ de la directrice générale Catherine Vautrin nommée en 2015 ainsi que de la directrice de la création Alithia Spuri-Zampetti. Grace à l’aide précieuse de Serge Cajfinger qui a accepté de prêter de nouveau sa vision durant quelques mois, Xavier Marie qui est décidément sur tous les fronts (Rautureau, Le Petit Souk, Bonton, Eric Bompard) a réussi à stabiliser la situation. Les pages se tournent vite chez Paule Ka, mais le bagage désormais solide de Maxime Simoëns devrait faire des merveilles et imprimer un beau chapitre dans cette maison connue pour son charme, sa douceur et sa délicatesse.

Image: courtesy of Paule Ka