A Paris, le quartier Vertbois attire toujours plus de créateurs

Une ténébreuse affaire, rappelez-vous: c’était en 2013, Cédric Naudon, milliardaire fictif, proposait d’établir un axe commerçant autour du luxe et de la gastronomie, 36 établissements au total, autour de la rue du Vertbois. Le projet débuté en grande pompe en janvier 2014 se solda dans la douleur en mars 2015 avec cinq sociétés places en liquidation judiciaire et des dizaines de fournisseurs impayés.

Désormais rebaptisé quartier du Vertbois, le Nord Marais n’a pas dit son dernier mot : il est aidé dans cette renaissance par la société Patrizia France qui depuis trente ans intervient comme investisseur sur les marchés immobiliers européens. Les investissements directs et indirects en immobilier résidentiel et commercial de la division française de Patrizia représentent 1,4 milliard d’euros d’actifs sous gestion.

Lui-même résident du quartier Vertbois, Lionel Nicolas, Managing director de Patrizia France indique : « Nous voulons que Vertbois devienne un quartier convivial pour les riverains ainsi qu’une zone de destination. Nous voulons participer à l’essor de ce quartier et nous proposons aux enseignes des services pour les aider dans leur installation. Dans ce projet, nous privilégions le long terme pour créer durablement un esprit Vertbois. »

A Paris, le quartier Vertbois attire toujours plus de créateurs

Annelise Michelson s’installe au 7 rue de Vertbois

Le quartier a effectivement de nombreux atouts : situé entre la place de la République et le musée des Arts et Métiers, l’emplacement qui comprend les rues du Vertbois, Volta, Vaucanson, Notre-Dame de Nazareth et Montgolfier est superbe. L’architecture, l’histoire, l’atmosphère du lieu forment le terreau propice à l’expression d’un caractère singulier et à l’émergence de commerces innovants. Un collectif a été mis en place pour générer des initiatives. Ce collectif, baptisé tout simplement Collectif Verbois a créé un plateforme participative : peopleofverbois.com sur laquelle sont développées les visions des acteurs et des personnalités du quartier.

Ces initiatives s’articulent principalement au travers du prisme de la mode, de l’art de vivre ou du luxe. La cible visée: des passionnés d’innovation en quête d’excellence. A terme, la société Patrizia compte mener à bien une redynamisation commerciale d’envergure, avec plus de 2400 m2 de surfaces réparties en 34 boutiques, en renfort des protagonistes historiques.

Le collectif s’ouvrira au fil des mois à de nouveaux résidents parmi lesquels figurent notamment le célèbre lunetier Maison Bonnet ou encore Ambassade Excellence: ce label fondé en 2014 est dédié au savoir-faire français. Il a ouvert les portes de sa boutique de 60 m2 au 18 rue de Verbois. La Maison Lafont, plus ancien fabricant français de vêtements de travail, a récemment présenté, en exclusivité mondiale la collection “Lafont 1844” réalisée en collaboration avec Louis-Marie de Castelbajac au 30 rue de Vertbois.

A Paris, le quartier Vertbois attire toujours plus de créateurs

Dernière recrue de choix, la créatrice Annelise Michelson. Ses bijoux sculpturaux et iconiques ont trouvé un écrin à leur mesure au 7 rue de Vertbois ce printemps. Durant quatre mois, dans une ambiance olfactive signée Frédéric Malle, une scénographie réalisée par Mathias Kiss, la créatrice a réuni la quintessence d’une scène française créative qui porte les valeurs qui lui sont chères. Outre ses créations signatures, seront présentés en exclusivité ses premiers bijoux de cheveux. Moderne, intimiste et décalé : le quartier Vertbois trouve peu à peu son identité.

Crédit photo : Annelise Michelson, dr

 

Plus d'actualité

PLUS D'ACTUALITÉ

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS