Évolution du commerce électronique : quelle influence sur la mode?

La vente en ligne est un secteur qui connaît une évolution permanente. Depuis quelques temps, les réseaux sociaux Instagram et Facebook sont passés à l’ère du commerce électronique en proposant des options de shopping directement accessibles sur leurs plateformes.

Du côté de la mode, les entreprises doivent s’adapter à ces évolutions et réfléchir en permanence à des stratégies adéquates afin de ne pas perdre une clientèle potentielle selon Coen Frederiks, propriétaire de l'agence numérique Coqtail, basée à Amsterdam. À l’occasion de la foire Modefabriek qui a eu lieu dans la capitale des Pays-Bas, l’entrepreneur a partagé quelques conseils pour les entreprises de mode qui souhaitent investir dans le commerce électronique.

Partant du principe que les consommateurs passent toujours plus de temps sur leurs smartphones, Coen Frederiks estime que les marques ou détaillants bénéficient de plus de canaux pour faire la publicité de leurs produits, ce qui n’était pas le cas quelques années auparavant. Dans le même temps, le nombre de pages visitées a également augmenté, des blogs à Pinterest, de Facebook aux pages de recommandation. Certains de ces canaux, comme Instagram, introduisent même des outils d'achat au sein de l'application ou du site Web.

Regardez la vidéo pour voir à quelle vitesse les clients peuvent acheter une paire de chaussures Nubikk en ligne.

Le rôle des boutiques en ligne évolue

Avec l'augmentation du nombre de canaux, les clients utilisent beaucoup moins les boutiques en ligne pour rechercher des produits, car ils savent à l’avance ce qu'ils veulent. "Le rôle d'une boutique en ligne est de plus en plus centré sur le processus de conversion que d’inspiration pour le client", souligne Frederiks.

Actuellement, les visiteurs continuent de faire leurs achats sur des sites de commerce en ligne, mais Frederiks prédit que le commerce sur les réseaux sociaux sera plus important à l’avenir. Selon lui, des plateformes telles qu'Instagram ou Facebook vont se connecter à la page de commerce électronique d'un détaillant afin que les consommateurs puissent acheter via leurs réseaux sociaux. “Les magasins Web tels qu'ils sont actuellement passeront rapidement à une plateforme multiplateforme où l'acheteur sera redirigé", déclare-t-il.

Évolution du commerce électronique : quelle influence sur la mode?

Quelques conseils de Coen Frederiks pour les jeunes marques qui se lancent dans le commerce électronique:

  • 1. Obtenez les connaissances nécessaires. Embauchez un employé pour se concentrer sur le commerce électronique ou trouvez un partenaire externe: “C'est le plus gros problème auquel nous sommes confrontés maintenant. La plupart des détaillants et des marques n'ont pas la connaissance de ce qui se passe en ligne et ne savent pas comment cela peut les aider à optimiser leur activité."
  • 2. Prenez la bonne décision concernant les technologies que vous utilisez: "Est-ce que Magento, shopify, SpreeCommerce ou une autre solution personnalisée, est adaptée ?"
  • 3. Choisissez un bon fournisseur de services de paiement: "La dernière partie de l'achat est très importante, il est donc crucial de choisir un fournisseur de services de paiement approprié."
  • 4. Créer un bon contenu: «Le bon contenu commence par les images des produits et la photographie de la campagne, c'est vraiment important pour que la marque atteigne les canaux en ligne. Si vous ne pouvez pas vous permettre ce type d'investissement, le commerce numérique n'est probablement pas pour vous.”

Les nouveaux magasins en ligne ont besoin d’un plan d’action solide

"Si vous adoptez cette méthode, il faut le faire correctement sinon, vous pouvez perdre beaucoup d'argent en essayant de mettre en place une plateforme de commerce électronique, sans pouvoir vendre quoi que ce soit. Donc, vous devez investir dans le commerce électronique, le contenu, la conformité et le support, il est important d’anticiper les choses”, explique Frederiks.

Pour les détaillants et les marques qui commencent tout juste à vendre en ligne et qui ne veulent pas investir dans un système de commerce électronique dès le début, Frederiks recommande de vendre via une plate-forme telle que Shopify qui coûte une centaine d’euros par an. Les marques peuvent ainsi se concentrer sur la création de contenu et un plan marketing de qualité avant d'investir beaucoup d'argent dans leur propre plateforme de commerce électronique.

«Je vois beaucoup de petits détaillants et de marques qui commencent avec Shopify et qui prennent de la vitesse. Pas à pas, vous devez optimiser votre position dans le commerce numérique. Ce n'est pas quelque chose que vous mettez en place et travaillez plus tard. Il est impératif de se concentrer sur l'optimisation et ensuite lentement profiter des résultats. "

Cet article a été écrit pour FashionUnited.nl. Traduit et édité en français par Sharon Camara.

Photo : Pexels, FashionUnited